Soigner l'arthrose grâce à une cure thermale

Posted on

Rééducation en piscine thermale Pour un meilleur traitement en rhumatologie, une approche globale de la pathologie est essentielle, dans laquelle la médecine thermale a une place importante.

La cure est souvent à l’origine d’un déclic chez ces patients. Mon médecin m’a conseillé une cure et franchement je trouvais ça désuet ! Avec le stress, on se noue tout le temps, ici on nous apprend à muscler la sangle abdominale en respirant par le ventre : un vrai nouveau souffle cette cure ! L’eau thermale est utilisée directement dans des bains (eau thermale et/ou boue), qui imprègnent totalement le corps, décontracturent les articulations douloureuses et les muscles périphériques (ceux qui soutiennent l’articulation défaillante). , si vous êtes fan faites en une cure c’est le moment . Quelques années plus tard, lorsque le rhumato m’a conseillé une cure, j’ai ressorti mes souvenirs et choisi Salies. J’ai donc découvert un site de cure sympa, à taille humaine. La cure me réveille un peu les douleurs, mais il parait que c’est bon signe ! Le centre de cure de style mauresque date de 1945.

Les principales affections traitées par la cure thermale « Rhumatologie »

  • La hanche
  • le genou
  • la colonne vertébrale
  • les mains et les doigts, dont le pouce

Le centre thermal symétrique possède 2 côtés : à droite, la cure et à gauche les extras (piscine, balnéo, sauna, soins esthétiques, etc…Un bon complément à la cure.

Des démonstrations sont organisées dans le centre de cure pour faire découvrir ces pratiques naturelles. Mais une cure thermale, c’est aussi des massages, des bains, des exercices en bassin, des activités physiques adaptées, des conseils d’éducation thérapeutique. 50% des curistes traités montrent une douleur atténuée pendant les six mois qui suivent la cure. Et neuf mois après la cure, 3 curistes sur 4 ont amélioré leur périmètre de marche. Plus d’infos sur www.medecinethermale.fr Suivre une cure thermale “rhumatologie” permet d’améliorer la souplesse des tissus et de La cure “rhumatologie” participe également à Thérapeutique naturelle et dépourvue d’effets secondaires, la cure thermale “Rhumatologie” soulage efficacement les douleurs articulaires. plusieurs mois après la cure. consommation d’antalgiques et d’anti-inflammatoires pendant plusieurs mois après la cure.

Cure thermale : quels soins pour vos articulations ?

  • Dyspepsies gastriques
  • Syndrome du colon irritable
  • Colopathies chroniques
  • Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin
  • Troubles du contrôle pondéral (surpoids, obésité simple)
  • Prise en charge du diabétique de type 2
  • Syndrome métabolique

importante, dans laquelle la médecine thermale a une place essentielle.

La cure est souvent à l’origine d’un déclic chez ces patients. A noter que la cure thermale constitue un moment très favorable à l’éducation thérapeutique. aggravant de nombreuses pathologies rhumatismales, les cures thermales traitant l’obésité peuvent être vraiment bénéfiques pour perdre du poids et soulager les douleurs. Les personnes souffrant d’une affection rhumatismale peuvent bénéficier de soins spécifiques dispensés lors d’une cure thermale. Les soins sont basés sur les propriétés de l’eau thermale et des boues thermales. La cure thermale doit durer 18 jours au maximum et ne pas être interrompue, sauf cas de force majeure. 9 hôtels spa vous accueillent, pour faire une cure de bien-être et réapprendre à prendre soin de soi : Le Touquet, Trouville, Dinard, Quiberon, Île d’Oléron, Biarritz, Hyères, Fréjus, Golfe d’Ajaccio. La cure thermale en rhumatologie est l’une des plus prescrite en France. Elle est le plus souvent prescrite pour résorber les douleurs articulaires, les tendinites, les mal de dos…

Votre cure thermale sera-t-elle prise en charge par la Sécurité sociale ?

  • des applications locales de boue
  • des bains tièdes
  • des massages
  • des pulvérisations de vapeur thermale
  • des pédidouches (douches des pieds)
  • des manodouches (douches des mains)

En effet, l’eau thermale permet de

La cure thermale : Le traitement contre l’arthrose reste avant La cure permet de rompre À 3, 6 et 9 mois, la cure augmente de quelque Les soins offerts dans les stations de cures thermales diffèrent de l’orientation thérapeutique spécifique suivant la pathologie ou le traumatisme et les prédispositions et tolérances naturelles du patient. Notez que tout au long de votre séjour au sein d’une station de cure thermale, un médecin ainsi qu’un kinésithérapeute diplômé s’assureront du suivi médical de votre cure. Les cures thermales sont aussi recommandées après une opération d’hernie discale ou pour soigner les arthroses des grosses articulations au niveau des hanches et du genou. Les cures thermales sont ineffectives pour le soin de maladies articulaires très graves, y compris les douleurs dorsales ou lombaires aiguës. Ainsi, tout sujet présentant une hypertension artérielle maligne ou sévère, une cardiopathie quelconque en décompensation ne peut adopter une cure thermale. La durée moyenne d’une cure thermale est de quinze jours.

Soigner l’arthrose grâce à une cure thermale

Pour un meilleur traitement en rhumatologie, une approche globale de la pathologie est essentielle, dans laquelle la médecine thermale a une place importante.

Les propriétés physico-chimiques du bain et de l’eau thermale participent de la réduction de la douleur et des effets bénéfiques sur les cartilages articulaires. Sous la direction d’un kinésithérapeute DE, le patient effectue dans une piscine d’eau thermale des mouvements de gymnastique rééducative. Ce vélo couché, installé en piscine thermale, a un pédalier ajustable à la morphologie du patient. La médecine thermale est aujourd’hui reconnue comme l’un des traitements majeurs de la douleur articulaire. La rhumatologie constitue la principale indication de la médecine thermale. Aujourd’hui, 75 % des soins dispensés le sont dans cette spécialité et un curiste sur deux va «prendre les eaux» pour soulager une arthrose. Sur les 462 patients souffrant de gonarthrose (arthrose du genou), 60 % ont vu leurs douleurs diminuer et leur mobilité augmenter à l’issue des 18 jours de cure. Mais l’efficacité de la médecine thermale ne s’arrête pas au genou. Mais à quoi tient donc l’efficacité d’une cure thermale?

Les bienfaits d’une cure thermale

En marge des soins euxmêmes, c’est la démarche active induite par la cure mais aussi l’appartenance à une communauté qui place le malade dans une dynamique thérapeutique efficace.

La médecine thermale va même bien au-delà de la lutte contre la douleur et la raideur articulaire. En ne laissant pas la douleur dicter la date d’une intervention, la médecine thermale contribuerait donc aussi à la réussite du geste opératoire. Elles sont aussi préconisées pour les syndromes douloureux chroniques, par exemple les douleurs séquellaires post opératoire, notamment après opération de la colonne vertébrale. Vous avez reçu la décision favorable de la prise en charge administrative de la cure. Attention après avoir reçu cet avis favorable, vous devez réaliser votre cure avant la fin de l’année en cours. Pour préparer votre cure, il est recommandé de vous renseigner auprès des organismes ou de l’office du tourisme pour connaître l’accueil et toutes les possibilités d’hébergement qui vous sont proposées. De plus, vous devez prendre contact avec l’établissement thermal pour vous inscrire pour la période souhaitée et avec un médecin thermal pour fixer votre premier rendez-vous. Enfin, documentez-vous sur le déroulement des cures thermales, la station que vous avez choisie et les loisirs qui y sont proposés. On vous remettra alors le planning de vos soins thermaux pour les 3 semaines de cure.

L’organisation d’un séjour dans une station de cure thermale

Pendant la cure, vous suivrez ce programme de soins qui vous ont été prescrits.

Généralement une visite est organisée en milieu et en fin de cure. Vous pouvez aussi être amené à revoir votre médecin thermal si votre état de santé le nécessite.